Marie Ochka – Mots – Laine feutrée et Papier

DSC_0322Sculptures feutrées, papier mâché, histoires et petits papiers.

Parfois, je rêve d’une petite fille, elle m’appelle maman, je l’appelle Louisa. Je me réveille la conscience bien aiguisée que ça n’arrivera jamais et que mon psychisme cherche à évacuer ou me guider… Depuis que je crée, je ne comprends pas toujours tout, je sens un mieux être qui se construit petit à petit grâce à un étrange guide tapis au fond de moi. A une époque, je résistais, j’ai appris que ça ne servait à rien, alors, je n’ai pas été longue à écouter ce petit minois, adorable et à me mettre à un nouvel ouvrage…
Si elle était née et avait grandi, je lui aurais inventé tout un monde et fabriqué un objet sur mesure et à sa mesure. Le premier d’une série, je le pressens…
J’ai revue Louisa la nuit suivante, ses petites mains agrippées à la table, le nez posée dessus, les yeux illuminés, en train de découvrir la surprise que je lui avais partiellement confectionnée. A chacun ses motivations. Je ne sais pas ou je vais de projet en projet, je sais par contre que celui-ci en plus de me faire du bien, guérira un de mes aimés. Le reste, c’est de la littérature, je préfère me concentrer sur l’émotion pure.

Newsletter

Page facebook

 

PubFacebook

Pin It on Pinterest